Le rapport de l’employé à l’employeur aurait-il changé? C’est en tout cas ce qu’affirme Philippe Laurent, coach et spécialiste du bonheur au travail. D’après cet expert, la nouvelle génération a modifié -en bien- les rapports hiérarchiques au sein de l’entreprise.

Doit-on être redevable de notre employeur? Dans une société où le chômage de masse est devenu structurel, avoir un emploi apparaît comme une chance qui permet d’échapper à la précarité et de voir l’avenir avec une assurance supérieure à celle procurée par l’assurance-chômage. Doit-on pour autant penser que l’employé est redevable à son employeur d’échapper à cette situation? C’est l’idée que certains font peser sur leurs recrues en imposant une obligation morale à « l’heureux élu » de rester fidèle et d’accepter passivement son sort, sans pouvoir exprimer librement ses attentes en terme de mode de management, de perspectives d’évolution ou même d’augmentation de salaire.

L’argument de la « redevabilité » est érigé en principe et justifie une relation hiérarchique où l’employé doit accepter sa position de subordonné s’il veut rester dans les effectifs.

Lire plus…