Loading

Philippe Laurent

ITINÉRAIRE PERSONNEL

ÉTAPE 1

VIE MONASTIQUE

La recherche philosophique

Vivre une vie régulière avec des frères en religion est une expérience unique qui forge et taille une personne. J’apprends à travailler en silence, à coopérer avec mes frères aux tâches de la communauté et ai la chance de découvrir la culture chinoise comme missionnaire. Après un an de mission, je comprends que je suis fait pour une vie «séculière» et décide de travailler avec les Chinois.

Niveau Maitrise en Philosophie (Ecole Saint Jean – Saint Jodard 1987)

BTS de Commerce International (ENC – Paris)

7 ans

ÉTAPE 3

EXPATRIATION EN CHINE

La réalisation d'un rêve

Travailler avec les Chinois était mon rêve et l’objectif de mon travail en entreprise. Je dois attendre dix ans avant de pouvoir le réaliser. En 1999, la 3° ligne du Métro de Shanghai est signée et l’on me propose de partir comme DAF. Bien sûr, j’accepte ! Je peux enfin exploiter et approfondir ma connaissance de la culture et de la langue puis deviens directeur local du projet jusqu’à la fin des livraisons.

Langues parlées : Français, Anglais et Chinois mandarin

5 ans

ÉTAPE 2

EXPERIENCE DE L'INDUSTRIE

La confrontation au réel

Mon expérience dans l’industrie ferroviaire (ALSTOM Transport) m’a permis de comprendre de l’intérieur les enjeux et contraintes de l’entreprise, de réaliser l’importance de la qualité dans les relations interpersonnelles, d’apprendre mon métier en management de projet, contrôle de gestion, finance, et Ressources Humaines, d’expérimenter la pression au travail, de vivre la joie du succès individuel et collectif, de connaître aussi la déception.

DESS Administration des Entreprises (IAE Aix en Provence – 1994)

15 ans

RETOUR EN FRANCE

LE BONHEUR DE TRANSMETTRE ET D'ACCOMPAGNER

De retour de Shanghai, j’ai la grande satisfaction d’avoir atteint mon objectif professionnel et ressens l’envie d’aider les autres à définir leur projet et à le réaliser. Travailler avec bonheur m’apparaît comme la condition indispensable de l’épanouissement de la personne et de la santé de l’entreprise. Le thème du bonheur au travail devient alors pour moi une cause à défendre de manière professionnelle. Sur le conseil d’un ami, je me reconvertis dans l’accompagnement, la formation et l’écriture.

Certification en Coaching (Ecole du Dôjô à Paris – 2006)

LE BONHEUR AU TRAVAIL

UNE IDÉE JUSTE POUR L'ENTREPRISE D'AUJOURD'HUI

Nouveau contexte :

mondialisation, révolution technologique, financiarisation de l’économie, tout va toujours plus vite, tout le monde est en concurrence avec tout le monde, les biens, les personnes et l’information circulent de manière toujours plus fluide, les métiers évoluent et deviennent toujours plus complexes.

Nouvelles contraintes, nouveaux défis :

Pour supporter les contraintes de cette inévitable accélération des processus et les défis de cette compétition planétaire, l’homme au travail doit faire preuve de

  • plus de rapidité, d’agilité et de souplesse pour s’adapter, décider, exécuter, innover, communiquer
  • plus de curiosité et d’intelligence pour intégrer la complexité des techniques et des phénomènes économiques
  • plus d’efficacité dans l’exécution de son travail sur le plan de la qualité et de la quantité
  • plus d’empathie et d’assertivité dans ses relations avec les autres

Comment remporter ces nouveaux défis ?

Non pas en travaillant PLUS mais en travaillant AUTREMENT : en travaillant avec plus de bonheur et en favorisant davantage les conditions de ce bonheur pour les autres.

TRAVAILLER AVEC BONHEUR SERAIT-IL PLUS EFFICACE ?

Oui, parce que la personne heureuse dans son travail donne le meilleur d'elle-même :

  • elle partage plus facilement avec les autres et les entraine par son enthousiasme
  • elle prend davantage de recul face aux situations et décide mieux
  • elle sait exploiter positivement l’énergie de l’émotion
  • elle gère mieux son temps, ses priorités, sa disponibilité
  • elle communique de manière plus claire, impactante et authentique
  • elle est plus curieuse d’apprendre, de se perfectionner et de transmettre
 
neque. commodo pulvinar facilisis tempus ut Aliquam ipsum ut odio tristique at