Au travail comme ailleurs, « l’optimisme est bien plus utile que le pessimisme car croire au succès le favorise ». Notre contributeur Philippe Laurent invite à ne pas se laisser abattre par les difficultés.

S’il y a heureusement des entreprises qui se portent bien, quelle est celle qui ne rencontre pas de difficultés? La maîtrise conjointe de la qualité, des délais, de la rentabilité, du management, des effectifs et du recrutement sont autant de défis qui font de l’entreprise un nid à problèmes.

Entre l’inquiétude momentanée d’un passage à vide et l’angoisse chronique devant une situation qui perdure, l’optimisme des employés et du dirigeant est soumis à rude épreuve. Si les propos du philosophe Alain sont exacts, à savoir que « le pessimisme est d’humeur » et que « l’optimisme est de volonté », comment faire pratiquement pour décider de rester confiant dans la tempête?

Lire plus…