La rigueur est une qualité précieuse au travail, mais aussi un poids chez ceux qui en abusent. Les conseils de Philippe Laurent, coach et formateur, pour savoir s’appliquer sans brider sa créativité.

Qui ne s’est jamais entendu dire « tu manques de rigueur dans ton travail »? Pour le commun des mortels, la rigueur est l’apanage du scientifique, qui s’attache à l’exactitude des chiffres et des données, soigne la structure de son raisonnement, s’applique à la logique de sa pensée et de son discours. Plus largement, l’homme rigoureux travaille avec professionnalisme en respectant soigneusement les usages de son métier, en procédant avec ordre et méthode, et en allant jusqu’au bout de ce qu’il entreprend, sans négliger aucun détail.

Qui se plaindrait de travailler avec quelqu’un de rigoureux? N’est-ce pas la précieuse qualité de l’homme appliqué sur qui l’on peut compter? N’est-elle pas indispensable pour inspirer confiance? Si bien sûr. Mais quand la rigueur est entre les mains d’un perfectionniste qui en abuse, elle se meurt et devient rigidité. Serait-ce une bonne raison pour abandonner la rigueur entre les bras du laxisme? Qui ne serait pas tenté de le faire… à tort.

Lire plus…