Souvent dépeint comme un « requin » aux dents longues, l’ambitieux n’a pas bonne presse. Une saine ambition professionnelle permet pourtant de se dépasser et de s’épanouir au travail, estime Philippe Laurent.

La première image que nous avons de l’ambitieux est celle de l’homme aux dents qui rayent le parquet, celle du requin prêt à dévorer ses concurrents, celle du guerrier dont l’obtention de la victoire légitime toutes les agressivités, celle de la grenouille qui veut devenir plus grosse que le boeuf. L’ambition a donc mauvaise image.

Avec la « niaque » qui recherche à tout prix le succès, l’avidité du titre, la cupidité du toujours plus, du toujours plus loin et du meilleur que les autres, l’ambitieux que nous pensons a soif de pouvoir et à besoin de se prouver à lui-même et aux autres qu’il est capable et invincible. L’histoire prouve que l’ambition démesurée des uns a trop souvent fait le malheur des autres.

Lire plus…