Un « merci », une augmentation, une promotion… Philippe Laurent, coach et formateur, analyse ces petits gestes qui permettent aux employés de se sentir reconnnus dans leur travail.

Reconnaître le travail bien fait ou le bon service rendu n’est pas automatique. Nombreux sont les employés qui souffrent aujourd’hui d’un manque de reconnaissance et ne l’attendent plus de leur hiérarchie. Si ce sentiment de manque est dommageable, le besoin de reconnaissance est très personnel et les effets de la reconnaissance par conséquent très variés.

Dans une société qui met en valeur la personne la plus vue, la plus connue, la plus écoutée, la plus médiatique, le citoyen est incité à vivre davantage au dépend du regard des autres, faisant de la reconnaissance un moteur d’engagement très puissant.

Lire plus…