La crise actuelle est-elle une chance? Pour notre contributeur Philippe Laurent, la crise permettrait à chacun de changer sa manière d’appréhender le monde.

La crise est comme un « mauvais esprit » qui plane au-dessus de nos têtes, faisant beaucoup parler d’elle et réduisant au silence ses plus grandes victimes. Cessons de faire de la crise la cause de tous nos maux car elle n’en est que l’effet, la situation de tension nationale et internationale que nous connaissons aujourd’hui n’étant qu’un résultat: résultat d’abus sur les marchés, résultat de politiques trop court terme, résultat de stratégies d’entreprise qui n’ont pas su s’adapter assez rapidement à la réalité de leur marché, aux envies, besoins ou moyens de leurs clients internes et externes, résultat enfin de comportements individuels qui, additionnés les uns aux autres, finissent par impacter négativement le bien commun.

Lire plus…